Revue

 Présentation

Archives des Sœurs Grises de Montréal, L272_03, Maison Mère d’Youville, Montréal, Exposition Marcher dans ses pas, 2018.

Sous la responsabilité de la Société canadienne d’histoire de l’Église catholique, la revue Études d’histoire religieuse est publiée deux fois l’an. Par ses articles, ses notes critiques et ses comptes rendus, la revue vise à faire progresser les connaissances dans le domaine de l’histoire religieuse canadienne. Elle est ouverte aux perspectives comparatives et interdisciplinaires et accueille les manuscrits des chercheuses et chercheurs, y compris les étudiantes et étudiants des cycles supérieurs. Le comité de rédaction ne considère que les textes inédits et écarte ceux de vulgarisation. Les recensions d’ouvrages sont sollicitées par le responsable des comptes rendus. Seuls les articles en français sont publiés.

 L’équipe

CO-DIRECTION

Catherine Foisy 
Université du Québec à Montréal

Catherine Foisy (PhD Humanities 2012, Université Concordia) est professeure du christianisme au Québec et dans le monde contemporain au Département de sciences des religions de l’UQAM et chercheure régulière au CRIDAQ depuis septembre 2013. Formée en science politique, philosophie, sociologie et en histoire orale et publique, dans le monde anglo-saxon et francophone, elle s’intéresse principalement aux formes actuelles de la mission, au christianisme social québécois dans une perspective transnationale ainsi qu’aux rapports entre femmes, féminisme et christianisme en contexte québécois.

Autrice d’une trentaine d’articles scientifiques consacrés principalement au fait missionnaire contemporain, elle a publié Au risque de la conversion. L’expérience québécoise de la mission au XXe siècle (1945-1980) chez McGill-Queen’s University Press (2017). Elle a codirigé deux ouvrages collectifs: Les catholiques québécois et la laïcité (PUL, 2018) avec David Koussens et La mission dans tous ses états (XIXe-XXIe siècle). Circulations et réseaux transnationaux (Peter Lang, 2021) avec Bruno Dumons et Christian Sorrel. Elle prépare actuellement un ouvrage collectif avec Frédéric Dejean sur l’étude des christianismes en contexte postchrétien et une monographie sur le christianisme social québécois.

Florence Pasche Guignard 
Université Laval

Florence Pasche Guignard est professeure adjointe à la Faculté de théologie et de sciences religieuses de l’Université Laval, à Québec. Ses recherches portent sur des thèmes à l’intersection des religions et spiritualités avec le genre, l’histoire des femmes, la corporalité, le rituel, la culture matérielle et les médias. Ses publications les plus récentes portent sur la maternité dans divers contextes religieux qu’elle explore en combinant des approches historiques, anthropologiques et littéraires. Elle est membre du Chantier de recherche « Religions, Féminismes et Genres » du RéQEF.

MEMBRES

Brigitte Caulier
Université Laval

Brigitte Caulier est professeure titulaire au Département des sciences historiques de l’Université Laval. Elle est spécialiste d’histoire socioreligieuse du Québec et s’intéresse particulièrement aux croyances et pratiques des laïcs. Elle poursuit des recherches sur l’histoire de l’enseignement de la religion. Elle est membre du Centre interuniversitaire d’études québécoises pour lequel elle dirige le projet de l’Atlas historique du Québec portant sur l’École. 

Paul-Etienne Rainville
Université de Toronto

Paul-Etienne Rainville est chercheur postdoctoral au département d’histoire de l’Université de Toronto. Il a complété en 2018 une thèse de doctorat portant sur l’histoire des luttes en faveur des droits humains au Québec (1945-1960). Ses intérêts de recherche portent sur l’histoire de la citoyenneté, de l’État, des relations interethniques, du colonialisme, des identités, des mouvements sociaux et des droits humains. Supervisé par le professeur Sean Mills (U. Toronto), son projet actuel se penche sur les débats entourant l’adoption des premières lois antidiscrimination au Québec (1960-1964). Membre du Groupe d’histoire de Montréal (GMH) et du Centre de recherches interdisciplinaires en études montréalaises (CRIEM), il est l’auteur du manuscrit Construire la communauté montréalaise (Ed. du Cardinal). Il coordonne également l’équipe de recherche Penser et agir pour la paix au Québec, dirigée par le professeur Carl Bouchard (UdeM). Ses travaux ont été récompensés par la Société historique du Canada (2019) et par l’Assemblée nationale du Québec (2019). 

Etienne Lapointe (secrétaire de rédaction)
Université du Québec à Montréal

Etienne Lapointe est historien, doctorant et chargé de cours au département de sciences des religions de l’UQAM. Ses recherches visent à retracer l’itinéraire intellectuel de l’Entraide missionnaire, un groupe missionnaire catholique indépendant basé à Montréal de 1953 à 2018. Ses intérêts de recherches portent autant sur l’histoire de l’Église et du christianisme, que sur les questions de genre, les représentations de l’altérité et les mouvements contestataires en passant par les rapports entre sports et religions. Sur le plan épistémologique, il tâche d’adopter une posture décoloniale dans une perspective critique des rapports de domination et d’oppression hérités notamment du colonialisme tant économique et politique qu’intellectuel. Il a notamment dirigé l’anthologie Chemins de libération, Horizons d’espérance : une anthologie de L’Entraide missionnaire paru en 2018. 

Guy Laperrière (responsable des comptes rendus)
Université de Sherbrooke

Professeur à l’Université de Sherbrooke de 1971 à 2011, Guy Laperrière a été président de la SCHEC (1981-1983). Lors de la nouvelle mouture de la revue, en 1992, il a été le premier responsable des comptes rendus, de 1991 à 1997, puis de 2002 à 2008 (avec Dominique Marquis). Il espère remplir cette fonction de 2018 à 2024. Il est spécialiste de l’histoire des communautés religieuses au Québec.

 Pour soumettre un article

 

Les auteurs et autrices qui souhaitent soumettre un article à la revue doivent se rendre sur cette page au plus tard le 1er décembre  ou le 1er juin de chaque année.

Les textes soumis doivent se conformer aux Directives générales aux auteurs et autrices. Le comité de rédaction se réserve le droit de refuser tout manuscrit dont la mise aux normes n’est pas conforme à ces directives.

Le comité de rédaction de la revue, ainsi que les lectrices et lecteurs externes choisis par ce dernier, évaluent les propositions reçues. À la lumière de ces évaluations, le comité décide de publier, d’accepter ou de demander une révision de l’article.

 S’abonner

 

En adhérant à la Société canadienne d’histoire de l’Église catholique, vous aurez accès à tous les volumes la revue en ligne, y compris les plus récents. Consultez la section Adhérer ou téléchargez le Formulaire d’adhésion.

 Archives

La revue Études d’histoire religieuse a d’abord porté le nom de Rapport – Société canadienne d’histoire de l’Église catholique (entre 1956 et 1965), puis de Sessions d’étude – Société canadienne d’histoire de l’Église catholique (entre 1966 et 1989). À l’exception du dernier volume paru, réservé aux abonnés pendant une durée d’un an, tous les volumes publiés depuis 1956 sont disponibles sur la plateforme Érudit en libre accès.

Vous avez des questions?

Écrivez-nous!

Ce site est hébergé par Siteground.

NOUS SUIVRE

© 2024 Société canadienne d’histoire de l’Église catholique (SCHEC), tous droits réservés.
Section anglaise de la SCHEC: The Canadian Catholic Historical Association (CCHA)